Halloween #3 : le gâteau cerveau

18:12 Sandrine B 0 Comments



Troisième expérience et non la moindre : un gâteau en forme de cerveau !! A la demande de l'hôte au départ, je m'en suis fait un challenge personnel. Et je suis plutôt satisfaite du résultat.
Il s'agit d'un red velvet cake (un gâteau américain de couleur rouge) recouvert de pâte à sucre et de gelée de groseille.


Gâteau cerveau

Poue le Red velvet cake :
  • 120 ml de lait
  • 1/2 càs de vinaigre blanc
  • 60g de beurre mou
  • 150g de sucrre
  • 1 oeuf
  • 1 càc de vanille
  • 10g de cacao amer
  • 150g de farine
  • 1/2 càc de colorant rouge en gel
  • 1/2 càc de sel
  • 1/2 càc de bicarbonate de soude 
Pour le décor :
  • Un peu de mascarpone et de sucre glace.
  • 500g de pâte à sucre rose pâle
  • de la gelée de groseille 

  1. Préchauffer le four à 170°C en chaleur traditionnelle.
  2. Mélanger 120ml de lait et 1/2 càs de vinaigre blanc et réserver.
  3. Battre le beurre et le sucre jusqu'à blanchiment.
  4. Ajouter l'oeuf légèrement battu.
  5. Ajouter ensuite la vanille et le cacao amer.
  6. Incorporer le lait fermenté et la farine en deux fois.
  7. Colorer la préparation : bien mélanger pour homogénéiser la couleur.
  8. Terminer en ajoutant le sel et le bicarbonate de soude.
  9. Couler la pâte dans un moule en forme de dôme (pas jusqu'en haut sinon il va déborder durant la cuisson).
  10. Enfourner pour au moins 45 minutes.
  11. Laisser tiédir et démouler sur une grille pour laisser refroidir avant la découpe.
  12. Une fois le gâteau bien froid, lui donner la forme d'un cerveau. Faire une entaille en milieu pour faire apparaître les deux hémisphères.
  13. Recouvrir de mascarpone sucré au sucre glace.
  14. Former des boudins avec la pâte à sucre et les disposer sur tout le cerveau en vous inspirant d'une image de cerveau.
  15. Chauffer de la gelée de groseille pour qu'elle se liquéfie. Attendre qu'elle refroidisse un peu et badigeonner le gâteau à l'aide d'un pinceau.

 Amusez-vous aussi pour régaler vos amis zombies !!









Vous aimerez peut-être...

0 commentaires: